Home
Actualité
site des Chrétiens Orientaux

Nous sommes de tout cœur avec les chrétiens et tous les habitants d'Irak, de Syrie, de Libye... Le soutien spirituel est indispensable. Et pour répondre à l’appel d’urgence humanitaire : merci de répondre aux appels aux dons des associations spécialement investies auprès des Chrétiens d’Orient

vous pouvez vous inscrire à la newsletter pour recevoir les dates de diffusions et les programmes des prochaines émissions (remplir le formulaire ci contre à droite).

pour nous suivre sur twitter : @F2ChrOrientaux

 
émission du jeudi 25 mai (Ascension) 9h30 - France 2 PDF Imprimer Envoyer

« Actualités Orientales »


Retour sur l’actualité récente des Eglises Orientales en France :

- Pourquoi l’Eglise Copte Orthodoxe s’appelle l’Eglise des martyrs  (de Dioclétien à Daech) ?

- Accueil de Mgr Georges, nouvel évêque Syriaque Orthodoxe, à Montfermeil (93)

- Pour la première fois en France une Messe a été concélébrée par les 4 Eglises non-chalcédonienne : Arménienne, Copte, Syriaque et Ethiopienne. L’unité des Eglises sœurs.

- les lauréats du Prix littéraire de l'Oeuvre d'Orient : interview de Philippe Demenet, co-auteur du très beau portrait de Vera Baboun (Maire de Bethléem), prix Grand Public : "Pour l'Amour de Bethléem" (Editions Bayard)

Emission - du jeudi 25 mai 2017 - 9h30 - France 2 - présentée par Thomas Wallut. Réalisation : Jean-Bernard Ganne et Alain Cazuc.

Mise à jour le Lundi, 22 Mai 2017 20:26
 
le voyage du Pape François en Egypte : les textes PDF Imprimer Envoyer

pour les interventions du Pape François :

http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/travels/2017/outside/documents/papa-francesco-egitto_2017.html

 

Discours du Pape Tawadros II lors de la visite du Pape François le 28 avril 2017 au Patriarcat

Christos anesti !, Al Massih kam !

Sainteté et cher frère Pape François,

Au nom des membres du Saint Synode et de toutes les instances de notre Eglise, nous vous souhaitons la bienvenue dans notre pays l’Egypte, pays d’Histoire et de civilisation où se rencontrent l’Occident et l’Orient depuis l’aube de l’Histoire, et où coule le Nil au milieu de notre bonne terre afin que tous les Egyptiens y puisent la modération.

Bienvenue à votre Sainteté en Egypte, refuge de la Sainte Famille venue habiter plus de 3 ans ici et qui avait parcouru tout le pays d’est en ouest, bénissant la terre et le peuple.

Bienvenue à votre Sainteté dans notre Eglise copte orthodoxe, berceau de la vie monastique, mère des martyres, inspiratrice de l’Ecole d’Alexandrie, phare de la théologie à travers l’Histoire.

Votre visite aujourd’hui est une nouvelle étape sur le chemin de l’amour et de la fraternité entre les peuples, car vous êtes un symbole de paix dans un monde rempli de conflits et de guerres, un monde qui appelle de ses vœux les initiatives sincères pour diffuser la paix et l’amour, et pour rejeter la violence et l’extrémisme.

Bienvenue à vous sur notre terre bien aimée d’Egypte, qui paie à chaque instant le tribu du sang et qui perd ses enfants, afin que la terre de paix soit préservée pour tous. Bienvenue donc à votre Sainteté, Pape de la paix sur la terre de la paix.

Tout en vous accueillant aujourd’hui avec une grande joie dans notre siège patriarcal, nous nous souvenons, Sainteté, de votre accueil chaleureux et généreux lors de notre visite à la Cité du Vatican il y a 4 ans. Nous y avions rencontré un homme rempli de l’esprit de Dieu. Avec la délégation qui nous accompagnait, nous avions touché du doigt vos grands efforts bénis au service de la coordination et de l’intensification des relations entre deux des plus vieilles Eglises apostoliques, celle de l’apôtre Pierre et celle de l’apôtre Marc. Ceci appelle la considération et l’estime.
Le choix de la date du 10 mai 2013 n’était pas une pure coïncidence. Nous avions veillé à effectuer cette visite à la même date que celle de feu Sa Sainteté le Pape Chenouda III à votre prédécesseur le Saint Pontife Paul VI en 1973, visite qui avait lancé une tradition annuelle, la journée de la charité, que les 2 Eglises orthodoxe et catholique célèbrent dans la prière commune, les échanges de points de vue et le partage d’un repas.

De même, votre visite aujourd’hui a une portée spirituelle puisque vous êtes venu durant le saint temps pascal. Notre dialogue rappelle l’histoire des disciples d’Emmaüs que l’Evangile évoque en ces termes : « tandis qu’ils parlaient et discutaient, Jésus lui-même s’approcha, et ils marchaient avec eux »….

Le dialogue des Eglises Orientales avec l’Eglise catholique fête cette année ses 15 ans. Une seule et même conviction y règne. Elle est partagée par tous les participants,  c’est le commandement du Seigneur Dieu : « ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c’est l’amour que vous aurez les uns pour les autres ».

Partant de là, je puis affirmer que l’unité dans le monde d’aujourd’hui est le témoignage le plus important et le plus manifeste du Christ que nous pouvons offrir au monde. C’est pour cela que nous aspirons, Sainteté, au jour où nous pourrons ensemble rompre le pain sur le saint autel, et où les cloches du monde entier sonneront ensemble pour célébrer la nativité du Sauveur ou sa résurrection.

Nous saisissons cette occasion pour adresser nos remerciements à l’Eglise catholique pour tout ce qu’elle a donné à tous les Egyptiens dans le domaine intellectuel. Nul ne peut nier la participation de l’œuvre des Pères Lassaliens, des Pères Jésuites et des Sœurs du Sacré Cœur, dans la renaissance de l’Enseignement en Egypte. On ne peut pas non plus sous silence le rôle des Pères Dominicains dans la recherche scientifique et le dialogue entre l’Orient et l’Occident, à travers leurs instituts et leur monastère florissant au Caire, ainsi que d’autres Ordres catholiques présents en Egypte qui ont offert des expériences méthodologiques modernes, au contenu authentique, au service de tous les citoyens quelques soient leur religion ou leur race.

Nous adressons un autre remerciement à votre Eglise, au nom de tous les Coptes de la diaspora, qui prient et célèbrent les fêtes selon leur rite sur les autels des églises catholiques, ouvertes généreusement par les cardinaux et les évêques dans la charité chrétienne et dans un partage sincère.

Sainteté, nous voudrions exprimer notre respect à votre chère personne et à votre rôle clairement manifeste sur la scène internationale  depuis le début de votre pontificat. Votre choix de porter le nom de Saint François d’Assise est porteur de significations enracinées dans la publication des encycliques Evangelii Gaudium et Laudato Si. Chacun de vos écrits et de vos discours rappelle au monde entier Dieu qui a créé à son image l’homme sans corruption.
Ainsi, Sainteté, vous avez marché sur les pas de votre Saint Patron François d’Assise et son chemin de sainteté. Il avait fait escale en Egypte il y a environ 1000 ans, et avait entrepris avec le Sultan Al Kamel l’une des plus importantes expériences de dialogue entre les civilisations. Cette expérience se renouvelle avec votre visite aujourd’hui, qui affirme que le dialogue est le chemin et le pont tendu entre les peuples, il est l’espoir de l’humanité pour les siècles à venir.

Sainteté, votre réponse à l’invitation, entre autres, du Président Abd el Fattah Al-Sissi qui reflète l’invitation de tous les Egyptiens, est un message au monde entier qui montre l’Egypte, modèle pionnier dans le domaine de la compréhension et le respect de l’Autre.
Nous vivons côte à côte dans ce pays depuis près de 14 siècles.
Les périodes difficiles et les perturbations que nous avons vécues furent comme le feu qui révèle le métal précieux. Le peuple démontrait à chaque fois que l’amour et le pardon sont plus forts que la haine et la vengeance, et que la lumière de l’espoir est plus forte que les ténèbres du désespoir.
Votre Sainteté connait les expériences douloureuses vécues par notre Eglise et notre patrie ces derniers mois, quand le terrorisme criminel a tué des innocents qui priaient le Sauveur sans peur dans leurs églises, réalisant des plans préparés bassement dans l’ombre, laissant toute notre patrie blessée et endeuillée.
Etant donné que nous sommes placés sous la protection divine, la main tendre de Dieu est toujours là pour mettre du baume à notre drame, pour réconforter nos cœurs et pour apaiser nos âmes. C’est dans ces épreuves-là que la vraie nature des Egyptiens se révèle. Ils sont unis dans la joie et dans la douleur, et déclarent au monde entier que leur drame est national et ne saurait les désunir. C’est un modèle et un exemple donnés aux générations futures.
C’est bien cette Egypte qui est connue dans l’Histoire depuis les temps anciens : oasis de paix, terre des révélations, refuge des apeurés, pays de sécurité et de paix, oasis de rencontre pour les civilisations. Il y a de la place pour tous sur la terre d’Egypte, dans la paix et jusqu’à la fin des temps.

Je vous remercie encore une fois pour cette visite, en espérant qu’elle se renouvellera dans l’avenir. Pour terminer, soyez assuré Sainteté que nous vous portons et que nous vous porterons tous les jours dans notre prière individuelle. Sainteté, Pape de la paix, nous vous portons dans notre cœur, par la prière et l’amour. Bienvenue sur la terre de la paix. Gloire à Dieu maintenant et à jamais. Amen

 
Renonciation du Patriarche Gregorios PDF Imprimer Envoyer

le pape François accepte la démission du patriarche de l'Eglise Melkite Grégorios.
Il nomme comme administrateur pontifical mgr Jeanbart, l'évêque d'Alep, jusqu'à l'élection du nouveau Patriarche par le Synode de l'Eglise Melkite.

message du Pape :

À Sa Béatitude Grégoire III Laham, Patriarche d’Antioche des Gréco-melkites, et à tous les Évêques de cette Église.

Béatitude et Vénérables Frères dans le Christ,
Dans ma sollicitude pour toutes les Églises, je m’adresse à vous, reconnaissant pour votre service auprès du Peuple de Dieu et conscient de votre responsabilité de Pasteurs.
Depuis la réunion du Synode des Évêques du mois de février dernier, Sa Béatitude, lors de l’audience que je lui ai accordée, m’a présenté spontanément sa renonciation à la charge patriarcale, en me demandant de décider du moment le plus favorable pour l’accepter. Après avoir prié et réfléchi attentivement, je retiens opportun et nécessaire pour le bien de l’Église gréco-melkite d’accueillir aujourd’hui sa renonciation.
En remerciant Sa Béatitude, serviteur zélé du Peuple de Dieu, pour les années de service généreux de son Église et pour avoir entretenu l’attention de la communauté internationale sur le drame vécu par la Syrie, j’invoque sur vous tous l’intercession da la Sainte Mère de Dieu et donne volontiers la Bénédiction apostolique à notre chère Église gréco-melkite, comme signe de grâce et d’encouragement pour l’avenir de communion et de témoignage de l’Évangile.
Du Vatican, le 6 mai 2017
FRANÇOIS

 
pour aller plus loin, émission du 23 avril 2017 : Dieu où étais-tu? PDF Imprimer Envoyer

Psaume 22 (21)

02 Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? * Le salut est loin de moi, loin des mots que je rugis.

03 Mon Dieu, j'appelle tout le jour, et tu ne réponds pas ; * même la nuit, je n'ai pas de repos.

04 Toi, pourtant, tu es saint, toi qui habites les hymnes d'Israël !

05 C'est en toi que nos pères espéraient, ils espéraient et tu les délivrais.

06 Quand ils criaient vers toi, ils échappaient ; en toi ils espéraient et n'étaient pas déçus.

07 Et moi, je suis un ver, pas un homme, raillé par les gens, rejeté par le peuple.

08 Tous ceux qui me voient me bafouent, ils ricanent et hochent la tête :

09 « Il comptait sur le Seigneur : qu'il le délivre ! Qu'il le sauve, puisqu'il est son ami ! »

10 C'est toi qui m'as tiré du ventre de ma mère, qui m'a mis en sûreté entre ses bras.

11 A toi je fus confié dès ma naissance ; dès le ventre de ma mère, tu es mon Dieu.

12 Ne sois pas loin : l'angoisse est proche, je n'ai personne pour m'aider.

13 Des fauves nombreux me cernent, des taureaux de Basan m'encerclent.

14 Des lions qui déchirent et rugissent ouvrent leur gueule contre moi.

15 Je suis comme l'eau qui se répand, tous mes membres se disloquent. Mon coeur est comme la cire, il fond au milieu de mes entrailles.

16 Ma vigueur a séché comme l'argile, ma langue colle à mon palais. Tu me mènes à la poussière de la mort. +

17 Oui, des chiens me cernent, une bande de vauriens m'entoure. Ils me percent les mains et les pieds ;

18 je peux compter tous mes os. Ces gens me voient, ils me regardent. +

19 Ils partagent entre eux mes habits et tirent au sort mon vêtement.

20 Mais toi, Seigneur, ne sois pas loin : ô ma force, viens vite à mon aide !

21 Préserve ma vie de l'épée, arrache-moi aux griffes du chien ;

22 sauve-moi de la gueule du lion et de la corne des buffles. Tu m'as répondu ! +

23 Et je proclame ton nom devant mes frères, je te loue en pleine assemblée.

24 Vous qui le craignez, louez le Seigneur, + glorifiez-le, vous tous, descendants de Jacob, vous tous, redoutez-le, descendants d'Israël.

25 Car il n'a pas rejeté, il n'a pas réprouvé le malheureux dans sa misère ; il ne s'est pas voilé la face devant lui, mais il entend sa plainte.

26 Tu seras ma louange dans la grande assemblée ; devant ceux qui te craignent, je tiendrai mes promesses.

27 Les pauvres mangeront : ils seront rassasiés ; ils loueront le Seigneur, ceux qui le cherchent : « A vous, toujours, la vie et la joie ! »

28 La terre entière se souviendra et reviendra vers le Seigneur, chaque famille de nations se prosternera devant lui :

29 « Oui, au Seigneur la royauté, le pouvoir sur les nations ! »

30 Tous ceux qui festoyaient s'inclinent ; promis à la mort, ils plient en sa présence.

31 Et moi, je vis pour lui : ma descendance le servira ; on annoncera le Seigneur aux générations à venir.

32 On proclamera sa justice au peuple qui va naître : Voilà son oeuvre  !

 

Sur l'Holodomor :

Georges Sokoloff, 1933, L'année noire (témoignages sur la famine en Ukraine) - Albin Michel,

sur le Génocide de 1915 :

Joseph Yacoub, Qui s'en souviendra (le génocide Assyro-Chaldéen-Syrioque)

Mickaël Nichanian : Détruire les Arméniens - PUF

(livre donnant une première approche)

Raymond Kevorkian, Le Génocide des Arméniens - Odile Jacob

(livre "référence")

 
«DébutPrécédent12SuivantFin»

Page 1 sur 2
Copyright © 2017 Chrétiens Orientaux - Foi, Espérance et Traditions. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Newsletter


Pour être informé des prochaines émissions
Chretiens Orientaux


Recevoir du HTML?